Tout sur les assurances françaises et leur utilité.

0
841

 

 

Quelles sont les différentes assurances en France ?

Comme tous les États membres de l’UE, notre pays dispose de compagnies d’assurances en tout genre et en toutes conditions, tant et si bien qu’il est un peu difficile d’y voir clair. Quelles sont les assurances obligatoires ? Quelles sont les facultatives ? En quoi consiste une assurance vie ? Tant de questions qui viennent à l’esprit des gens doivent être explicitées afin d’informer chacun sur les profits ou les inconvénients qu’on peut tirer. Gros plan sur ce sujet.

Les assurances obligatoires

En France, toutes les assurances mentionnées ci-dessous sont considérées comme obligatoires par la législature française. Tout défaut ou manquement à cette loi entraînera donc une pénalité ou une amende variable selon la gravité de l’infraction. Il s’agit de :

  • Assurance auto/moto

Tout véhicule qui circule sur la voie publique nationale et qui est mû par un moteur est obligé d’être affilié à une compagnie d’assurances de son choix. Comme le permis de conduire ou le certificat d’immatriculation, une assurance auto est un papier que tout conducteur d’un véhicule est sommé de présenter aux éléments de contrôle routier.

  • Assurance maladie

Presque tous les citoyens français (à 80 %) sont soumis au régime général d’assurance maladie. Ce régime concerne les salariés du privé et à leurs ayants-droits, aux membres de l’AAH et ceux qui sont soumis au régime de la couverture maladie universelle. Tous les travailleurs indépendants non salariés (autres que les agriculteurs) ou ceux qui sont soumis au RSI (artisans, commerçants, chefs d’entreprise, professions libérales…) sont aussi tenus de souscrire une assurance maladie.

  • Assurance habitation

Cette assurance concerne uniquement les logements ou appartements loués, mais non meublés au départ. Certaines professions réglementées comme les bijoutiers ou les banquiers qui possèdent un local ayant pignon sur rue doivent aussi souscrire une assurance habitation obligatoire. Ils doivent se mettre en accord avec le propriétaire par le biais d’un notaire assermenté avant toute signature de contrat d’assurance.

Les assurances facultatives

En dehors de ces types, les autres assurances peuvent être exigées ou facultatives selon le cas. Parmi elles, nous pouvons citer :

  • Assurance de prêt ou assurance emprunteur

Lorsqu’une offre de prêt y fait mention, il s’agit d’une assurance exigée par les bailleurs sans quoi, aucun prêt ne pourra pas être attribué.

  • Mutuelle complémentaire

Elle concerne une sécurisation supplémentaire en termes de santé. Tous ceux qui sont soumis au régime d’assurance maladie obligatoire peuvent y souscrire dans le but de compléter les remboursements apportés. Elles dépendent des besoins de chacun (dentaire, optique, premiers soins), de son profil (célibataire, divorcé, famille, sénior, etc.) et des cotisations apportées.

  • Assurance chômage

À l’instar d’une assurance emprunteur, cette forme permet aux salariés qui a contracté un crédit, mais qui a perdu son emploi. Ce sera donc l’assurance qui va régler les échéances du crédit emprunté, sous certaines conditions bien déterminées. Deux cas peuvent se présenter, soit l’assurance paie à la place ou bien elle accorde une somme que le demandeur doit rembourser.

  • Assurances professionnelles

Ces assurances peuvent être obligatoires ou exigées, comme le transport de produits dangereux, agences immobilières. D’autres métiers imposent une souscription pour garantir les travaux effectués, assurance décennale ou biennale pour les constructeurs en BTP, etc.